Pourtant, il nous faut mettre les voiles ...

L'île de Porquerolles, "... Là, tout n'est qu'ordre et beauté, Luxe, calme et volupté ..."

Le matin, à son réveil, comment ne pas tomber sous le charme de la belle, ... encore toute décoiffée,... pudiquement nimbée d'un léger voile de brume…

 

Le soleil disperse une délicate lumière argentée sur le village, jusque sur la table du bar autour de laquelle la petite famille a pris place.

 

Il n'y a quasiment personne dans le village ; les rues et la grande place de l'église sont désertes, vidées de la folie touristique des mois d'été.

De nombreux restos, rideaux et volets tirés, ont déjà pris leurs quartiers d'hiver.

Nous percevons la lente respiration de l'île, tranquille et profonde, véritable invitation à se mettre au diapason.

L'instant vécu est précieux ; Il y a quelque chose de l'ordre du privilège, nous en  avons pleinement conscience...

 

S'il vous plait,... dessine moi une carte !...

 ... "Tabiï aslanım, sorun değil !..."

(... " Mais... pas d' problème mon grand !...")

 

 

 ... scrrritch !... sssscrssscccrriitch ...

 

    et ...

 

 

 

        ... Tadaaaaaa  !....

L'homme se tenait devant nous, assis sur un rocher, le regard tourné vers  l'horizon, perdu dans l'infini azur...

Coiffé d'un sarık d'une autre époque, le temps semblait ne plus avoir d'emprise sur ce monsieur venu d'un autre monde ...

 

Sans dire mot, il fit danser ses crayons sur une grande feuille de papier qu'il déroula avec soin ; nous découvrons alors, sous nos yeux stupéfaits, la représentation plutôt précise de l'archipel des trois îles pricipales d'hyères, ainsi que la côte toute proche ...

 

Son nom est Piri Reis.

 

Piri Reis, amiral turc, grand navigateur, un brin pirate et excellent dessinateur de cartes marines.

 

Il est l'auteur d'un portulan turc appelé Kitab'i Bahriye (Le Livre de la Mer) daté des années ... 1521-1524 !

Le Livre de la Mer étant l'équivalent du "Bloc Marine" d'aujourd'hui ...

 

Piri Reis connait bien la région pour y avoir séjourné en 1508, où il aurait commis quelques exactions ...

 

Deuxième p'tit saut de puce : cap sur Cavalaire

"Il est treize heures, mon trésor ... on bouge ?"

 

Nous voilà donc repartis, sous le doux ronron du moulin qui nous accompagnera durant la majeure partie de notre navigation, faute de vent ...

La nuit est déjà tombée lorsque nous passons les amarres au ponton du port de Cavalaire ...

Nous ne trainons pas ; demain, nous partirons assez tôt pour le troisième saut de puce qui nous amènera un poil plus loin que les deux précédents,... Cannes.

Aussi mangeons nous, puis dodo... dans un calme absolu !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0