Nisos Amorgos...

..."Je voudrais être un oiseau, avoir des ailes en or et m'envoler vers Amorgos...rien que pour un instant de bonheur..."

  

Tombants rocheux surplombant la petite baie Aghia Anna...
Tombants rocheux surplombant la petite baie Aghia Anna...

 

 

 

 


 

Ces quelques paroles issues d'un air populaire grec résume plutôt bien ce que nous ressentirons lors de cette escale amorgienne... 

 

 

 

Au départ, nous envisagions de nous poser quelques jours sur les ailes de l'île "papillon" Astipalai puis Ios (65 milles à l'ouest).

Finalement, nous pointerons bien l'étrave de Yol sur Maltezana (Astipalai), le temps d'une très courte escale...

 

Et ensuite...pourquoi pas Amorgos ?

 

 Ah mais oui !... Pourquoi pas Amorgos ?...

L'île est un peu plus proche... Et puis l'idée de découvrir certains lieux qui ont servi de décors pour le film "Le Grand Bleu"... nous séduisait aussi un peu !...


...Alors... ça vous dit quequ'chose ??...

 

Arrivé sur place, nous trouvons une île tranquille, sauvage... une invitation à la contemplation.

Oublié, le film de Luc Besson ! Notre intérêt va davantage s'orienter sur la découverte de ses paysages, et décidons de troquer nos chaussures de pont pour celles plus adaptées à la marche... 


En route pour l'exploration

"La Chora, le monastère de Kozoviotissa, c'est par là !..."

Nous sommes en décembre ; nous avons la surprise de rencontrer, sur notre chemin, une flore que nous n'imaginions pas trouver...

Par contre, nous ne verrons pas l'Helichrysum amorginum, espèce endémique éponyme, encore présente sur l'île mais semble-t-il en voie de disparition...

Une végétation plutôt riche, et pourtant une faible pluviométrie...

 

 Nous trouverons bien, sur notre parcours, quelques installations destinées à recueillir les eaux pluviales ; malgré cela,  Amorgos n'est pas auto-suffisante en eau douce...


 

 

Elle doit s'en faire livrer de temps à autre ; le précieux liquide est alors acheminé par bateau citerne pour être stocké dans de grandes cuves.

 

...D'autres rencontres vont susciter l'intérêt des enfants !...  

... notamment ce chevreau qui délaissera sa maman, le temps de quelques caresses.

La Chora enfin...

Après une heure et demie de marche, au détour d'un chemin de pierres, nous finissons par découvrir  les premières maisons du village... 

Allez... Suivez-nous si cela vous dit !... Et venez vous perdre avec nous dans les venelles de la"χώορα"...

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Nat dum's (mardi, 30 décembre 2014 11:04)

    Que de beaux paysages, les citrons voyagent et nous nous évadons un peu avec vous! Bonne fin d'année à vous 4 gros bisous

  • #2

    Bernade et Philippe (jeudi, 01 janvier 2015 21:49)

    Que de beaux moments vous vivez au coeur de l'hiver, Selim est quand même bien courageux, l'eau est certes cristalline mais sûrement quelque peu rafraîchie.
    Bien le cours de bio !
    Nous vous suivons aussi, vous souhaitons bon vent en ce nouvel an prometteur et vous embrassons bien affectueusement,.

  • #3

    Philippe (jeudi, 01 janvier 2015 22:10)

    La fleur identifiée comme "qu'est'che que ch'est" pourrait être une fleur de ciste, avec un pétale emporté par le vent (Cistus creticus)